amokbanner

 

L'événement musical de l'année est arrivé plus tôt que prévu. Une fois de plus Thom Yorke et sa nouvelle bande prennent de court tout le monde en sortant AMOK sur le web une semaine avant sa sortie (initialement prévu pour le 25 Février). Ils lâchent sur les réseaux sociaux ce site : http://amok.atomsforpeace.info/ (qui est rapidement saturé). On peut y retrouver un lecteur incluant les 9 morceaux qui composent AMOK. Le site fait mal aux yeux, des screenshots de pages web concernant Amok tournent dans tous les sens. Mais on s'en fiche pas mal. L'album est là. 

Before Your Very Eyes... ouvre l'album d'Atoms For Peace en beauté. Une guitare bien rythmée qui rappelle un certain Morning Mr.Magpie (Radiohead - The King Of Limbs). La voix de Thom Yorke est toujours aussi envoûtante. Des sonorités éléctros arrivent vers la moitié du morceau et là on comprend qu'on va faire face à album qui a du panache et de l'originalité (qui aurait pu en douter).Une superbe entrée en matière qui s'en suit de Default. Le titre est sorti il y a quelques mois déjà mais il est toujours aussi efficace. Encore des sons sortis de nulle part. Une vraie recherche de la part du groupe qui fait du bien à nos petites oreilles. 

Le titre Ingenu arrive avec une fois encore des sons éléctros efficaces et une rythmique endiablée. Une chanson répétitive mais sacrement entraînante. Le quatrième morceau de l'album nous fait vite comprendre qu'il s'agit bien d'un album éléctro. Dropped arrive avec un son synthétique haché accompagné de la voix de Yorke et d'une petite boite à rythme. La basse arrive, les voix s'emballent et la rythmique aussi. Puis ça retombe. Chassé croisé entre la basse et le synthé. Un morceau ravageur qui donne envie de danser et de planer en même temps. 

 

228230_310228589082971_424646665_n

Le titre Unless à un coté plus inquiétant, plus sombre que les autres morceaux précédemment proposé. Une fois de plus le groupe se fait un petit délire en faisant partir les voix dans tous les sens (Yayayayayaya...). Stuck Together Pieces fait honneur à la basse de Flea. Une guitare arrive et donne cet aspect mélodique et casse cette sensation de répétition du morceau. Arrive Judge, Jury and Executioner dont on avait déjà fait la review. Mais bon aller on va se répéter. Ce morceau est basé sur la voix de Thom Yorke et un rythme encore et encore utlra envoûtant. 

Reverse Running quand à lui, fait la part belle aux différents instruments. On retrouve du synthé, de la guitare, quelques notes de piano et des voix travaillées à souhait. Enfin, il est temps pour le morceau éponyme de faire son entrée. Les sonorités utilisées sur Amok sont très mélancoliques la basse de Flea vient renforcer le tout. La voix est fantomatique, énigmatique. Le piano se fait une place entre les  autres instruments pour un final tout en emotion comme Thom Yorke l'avait fait sur son album solo avec Cymbal Rush

Voilà. L'album tant attendu est enfin écouté. Dieu sait qu'il nous réserve encore de nombreuses sensations au fil des écoutes. Mais la première est pour ainsi dire très convaincante. Malgré ses neuf titres et son assez courte durée, on ne se plaint pas, car on reste persuadé que cet album nous étonnera pendant des années encore. Atoms For Peace a réussi a créer une oeuvre hors du temps et des conventions et on s'en réjouit.  

La Note:

5