FWF-skeptics-cover

Fabien W. Furter, alias FWF, est un artiste français comme on les aime. Exerçant une musique ambiante électronique sombre et industrielle, le nancéen sort son premier album. Skeptics est un de ces OVNI doté d'un univers très riche ainsi que d'une ambiance singulière et chaotique. Le musicien se laisse aller à ses expérimentations pour un rendu plutôt rare sur la scène française. 

Un album à écouter seul 

Comme la plupart des albums de musique ambiante, Skeptics n'est pas à écouter entre amis pendant une soirée cuir-moustache (quoi-que). Une fois de plus, ce disque fait place à une certaine introspection. Et vous aurez le temps de passer du temps au plus profond de vous même car l'album dure près d'une heure. La musique de FWF fera ressortir vos émotions les plus dures et vos pensées les plus crades. En effet, l'album est très sombre, poisseux voire crasseux.

Ambiance lourde et tendue

Comme je l'ai dit plus haut, l'ambiance de cet album est assez particulière. Digne des B.O. de Trent Reznor et Atticus Ross et inspiré des créations de Brian Eno, FWF crée quelque chose d'assez singulier pour rendre nos oreilles de plus en plus curieuses au fil des morceaux. Difficile de citer un morceau en particulier car l'album forme un tout indissociable. 

Skeptics est un album assez dur à écouter. Il demande un certain travail de réécoute. Mais, si vous vous mettez dans de bonnes conditions, vous savourerez toute la sève de ce disque qui vous plongera dans un voyage inquiétant. 

La Note : 

4