a3585598756_2

Direction Bordeaux pour encore plus de pop garage. Le trio Strange Hands se balade - comme pas mal de groupe en ce moment - entre la puissance pop des 60's et la crasse qui a fait les jours de gloire du garage rock. Le disque est sorti chez Azbin Records ainsi que chez Burger Records (pour la version cassette). À noter que le disque est enregistré par J.C. Arthur Satàn (je vous laisse deviner dans quel groupe il joue).

La cavalcade

Children Shouldn't Play With Dead Things s'ouvre sur un morceau plutôt inattendu. "Tombs Of Walkyries" étonne par son souffle épique aux accents médiévaux. Le titre est 100% instrumental tout comme "Real Of Dawn", qui clôt le disque. Cette dernière piste est somme toute différente. Plus rock, elle fait écho aux morceaux qui la précèdent. Mine de rien, il y a une certaine radicalisation au fil des titres. Les premières pistes partent d'un côté pop pour atterrir sur un rock plus crasseux. "Golden Arrow" est une très bonne chanson pop tout comme "Flying Cripple" aux traits plus rock. "Sudden Death" ne fait quant à lui pas dans la finesse avec son up-tempo, donnant une impression d'urgence, de cavalcade. 

La scène garage/pop française n'a donc pas encore décidé de rendre les armes, loin de là. Elle continue de sortir de superbes disques plein d'indépendance et de singularité. On passe donc le bonjour à toutes les écuries garage que sont Azbin Records, Howlin Banana, Croque Macadam, Requiem Pour Un Twister et j'en passe... Vous avez plus qu'à écouter le disque des Strange Hands maintenant !

La Note : 

4