a3515098101_10

Il n'y a pas qu'en France que l'on sait faire du bruit. Même si c'est signé et distribué pas des labels français (Manic Depression et Anywave), Schonwald nous vient tout droit d'Italie. Le groupe semble très attaché au circuit indépendant et vous savez que j'adore ça ! Ils produisent beaucoup de bruit et pourtant ils ne sont que deux. Un duo basse/guitare qui va mener votre cervelle à la déroute avec l'aide de boites à rythmes et de synthétiseurs plus que menaçants. Entre synth-punk et shoegaze, laissons nous porter par Schonwald. 

Dark wave quand tu nous tiens

Pas besoin d'attendre des lustres pour être servi ! Ça commence très fort avec "Crystallized". On est tout de suite mis dans le bain grâce à un synthé dark à souhait. S'y ajoute une guitare bourrée d'effets et une voix féminine fantomatique apportant un aspect mystique. Les guitares bouffent pas mal d'espace mais, on est clairement dans une logique bruitiste et agressive. Peut être pas tant que ça... Schonwald apporte tout de même un soin tout particulier à ses mélodies ainsi qu'à ses structures. Le groupe a clairement envie de nous faire danser. Plus que de la dark wave, c'est de la dark dance. 

Je peux jouer dans ta cave ? 

Ce son si particulier apporte dans ses bagages une atmosphère intrigante voire claustrophobique. Le duo joue d'ailleurs avec cet aspect très sombre sur "Triangle". Le refrain du morceau est plus enjoué et moins lourd que la suite des événements. Bien évidement, les senteurs lugubres finissent très vite par refaire surface et le titre se termine sur quelques frissons horrifiques. On pourrait reprocher au groupe de ne pas trop varier ses sons mais, le rendu est si réussi qu'on ne se pose finalement pas la question. Qu'est-ce qui fait un bon album ? Des bons morceaux, une ambiance, un énergie, une singularité. (enfin je pense...) Tout ça pour dire que Dream For The Fall est une petite friandise que l'on ne se lasse pas de croquer à pleines dents !

Force est de constater qu'il se passe des choses très sympas en Italie (le groupe est italien au cas où vous n'avez pas suivi). J'ai tout de même l'impression que, depuis quelques années, la musique indépendante récupère ses droits et se fait une nouvelle coupe: fraîche, belle et sexy !

La Note :

4