cover

Math-Rock ! Derrière ce terme barbare se cache un style musical peu représenté dans notre bon vieux pays. Heureusement, les Manceaux de Deer Belling Café sont là pour pérenniser le genre. Au fait, c'est quoi le math-rock ? Pour faire simple, c'est une sorte d'indie-rock aux rythmes et mélodies plus ou moins alambiqués. Attendez vous donc à une foison d'enchaînements ainsi qu'à des structures complexes. Pour la petite info, le style fait fureur au Japon. En France, le math-rock tient dans ses rangs Chevreuil et Papier Tigre, deux groupes assez bruyants ! Deer Belling Café est une tout autre affaire. Leur musique est moins agressive et plus sensible que ce que l'on trouve dans l'héxagone. 

La musique du Bac S

Ici, les musiciens maîtrisent parfaitement leurs instruments. Du tapping à la batterie, rien est à redire. Pour un premier Ep ça envoi sec. On est même surpris d'entendre une clarinette venir aérer les morceaux, qui vient sublimer "African Cuenco Violence", aussi violent que serein. L'essence même du groupe semble d'ailleurs se trouver dans ce morceau. Deer Belling Café alterne les phases clean et les phases saturées. On retrouve cette fougue sur "...Back" et "Les Méduses Volantes". Les distortions du groupe sont même assez rétro. On a presque l'impression de se retrouver en 1991 et d'écouter le Badmotorfinger de Soundgarden (la noirceur en moins). Bref, le groupe touche à tout. "The Empire..." est encore une belle preuve du large spectre musical de Deer Belling Café. Plus progressif, ce titre est très beau. En plus la fin est vraiment super classe.

Deer Belling Café est un bon point d'entrée dans la musique math-rock tant le groupe est multi-tâche. Même si certains passages sont assez heavy, le groupe reste assez calme. L'équilibre parfait n'a peut-être pas encore été trouvé mais, ça viendra. Avec ce premier Ep, Deer Belling Café fait une belle promesse sur l'avenir qui, on l'espère, sera radieux pour eux. 

La Note:

4