wysing_forest_luke_abbott_750_750_90_s

Je vais pas y aller par quatre chemins. Luke Abbott est mon petit chouchou, mon poulain ! Fort d'un premier album (Holkham Drones) contenant des pépites telles que "Brazil" ou "More Rooms", le Dj anglais revient quatre ans après pour sortir Wysing Forest, un album plus énigmatique et un peu moins club. Cet album est certainement le fruit de la résidence de Luke Abbott dans le centre d'art contemporain Wysing Arts Centre. D'où le nom de l'album. En tout cas, le jeune musicien nous plonge dans une atmosphère particulière est assez singulière. 

Plus les morceaux sont longs, plus le plaisir est bon. 

Wysing Forest est moins pop que son prédécesseur. En effet, ce nouvel opus contient des morceaux plus longs, frôlant le quart d'heure. C'est le cas pour le titre central de l'album "Amphis". Il s'agit là d'une vraie merveille, d'une ambiance prenante et d'un univers grandiose. Le morceau est repris en toute fin d'album pendant près de neuf minutes dans une atmosphère plus calme et aérienne. Tant qu'on est sur les morceaux longs, on peut noter la beauté de "The Balance Of Power". Wysing Forest pourrait faire guise d'une belle bande originale de film tant ses aspects sonores sont évocateurs et ouverts à toutes interprétations. 

Pas grand choses a ajouter. Cet album est vraiment génial. Comme vous pouvez le remarquer les mots me manquent et j'aurais souhaité écrire une chronique plus longue et plus détaillée mais, je préfère vous laisser découvrir cet album comme je l'ai découvert, en se plongeant a corps perdu dans l'inconnu et ressortir de ce voyage au plus profond de votre âme grandie !

La Note: 

5