cover

Ayez ! J'ai enfin vu ce putain de bon film qu'est Gone Girl. Je peux maintenant vous parler de sa putain de bonne B.O. Réalisée par Trent Reznor (leader historique de Nine Inch Nails) et Atticus Ross (membre de How To Destroy Angels, tout comme Reznor), cette bande originale est tout aussi réussie que les deux précédentes. Le duo Reznor et Ross a effectivement réalisé les soundtracks des deux derniers films de David Fincher (The Social Network et The Girl With The Dragon Tatoo). Autant vous dire que leur musique colle parfaitement aux ambiances alambiquées de Fincher. Comme si ces trois loustiques étaient faits pour se rencontrer. Si vous n'avez pas vu le film, éteignez votre ordi et partez vite au cinéma tant que le film est encore en salle. D'une, parce qu'il est vraiment très bon et de deux, car je vais spoiler un max ! Eh oui, comment parler d'une bande originale sans parler du film ? 

Savoir rester à sa place

Ce qu'il y a de bien avec les B.O de Reznor et Ross, c'est qu'ils en font jamais des caisses. Ils sont là pour collaborer avec le réalisateur, pour servir le film et non pas pour se faire mousser. Malgré sont statut de demi-dieu rock star, Reznor pourrait être tenté d'imposer une musique plus personnelle. Comme il l'a expliqué lors de la promotion du film: "Avec Nine Inch Nails, j'essaye de faire ressentir au gens ce qu'il se passe dans ma tête. Quand je compose pour David Fincher, j'essaye de faire ressentir ce qu'il se passe dans sa tête." C'est déjà bien le bordel dans la tête de Reznor mais, celle de Fincher semble tout aussi foutraque. Spoilons sans plus tarder. "Sugar Storm" résume totalement l'idée du film ainsi que l'amour que porte Nick pour sa femme Amy. L'esprit est doux, aérien, idyllique tout comme l'histoire d'amour du couple. Pourtant, on peut entendre en fond sonores beaucoup de dissonances. Folie sous-jacente d'Amy ? Nuisances des médias de masses ? Hypocrisie du faux puritanisme américain ? Tant de thèmes abordés dans le film qui pourraient correspondre à ces fameuses dissonances.

Qui d'autre que Reznor pour bosser avec Fincher ?

On remarque également que les passages les plus violents de la B.O. ("At Risk", "Consummation", "The Way He Looks at Me") correspondent aux scènes où apparaît Amy. Pas étonnant, vu qu'elle est totalement folle mais, qu'en est-il de Nick ? Les thèmes qui l'entourent (lui et sa pensée) sont plus sereins et pourtant assez inquiétants. "What Have We Done to Each Other ?", "Like Home", "Background Noise" évoquent l'enfermement auquel Nick fait face. L'enfermenent géographique (ouais le Missouri c'est pas l'éclate) et surtout l'enfermement émotionnel. Je suppose que la sérénité qui se dégage de ces morceaux font référence à l'amour qu'il porte pour Amy. Malgré tout ce qu'elle lui a fait, il l'aime pour ce qu'elle représente. L'amour est finalement plus fort que toutes les dissonances auxquelles le couple fait face. "Mais non ! Voyons Nick il reste avec sa femme parce qu'il veut pas abandonner son bébé...", ça me fait une belle jambe ! Selon moi, c'est la bonne excuse pour lui. Même si, il avait l'intention de quitter Amy le jour de leur anniversaire de mariage (classe...), Nick n'a rien fait. Amy représente pour lui cette classe New-Yorkaise, elle est un trophée qu'il ramène à sa famille dans le Missouri. Tous ces éléments font de ce couple l'un des plus dégueulasses et hypocrites que le cinéma ait connu (dégueu et hypocrite comme les US ?). C'est aussi ce qui fait de cette B.O une fresque sonore grandiose maîtrisée de bout en bout ! Ce n'est pas"Technically, Missing", qui accompagne la révélation centrale du film, qui va nous faire dire le contraire. 

Gone Girl n'aurait pas le même impact sans la musique du duo Ross & Reznor. Ils forgent à eux deux une ambiance sonore qui donne du sens au film. N'ayons pas peur des mots, il s'agit là de la meilleure B.O. de Reznor et Ross. Ils ont totalement saisi les idées de Fincher en vol. Ils sont clairement responsables du succès de Gone Girl. (en partie...)

La Note: 

5